Méditation d’urgence pour sortir de l’impasse émotionnelle

 

Dans cet article, vous allez apprendre comment vous sortir très rapidement d’une situation qui a généré beaucoup de stress et d’angoisse afin de poursuivre le reste de votre journée d’enseignement plus sereinement. Nous allons utiliser un exercice de méditation « d’urgence » qui va apporter très rapidement un bien-être émotionnel. Nul besoin d’être un pratiquant chevronné de méditation ni de vous installer dans un temple bouddhiste. 🙂

Laissez vous guider par cet article pour utiliser ce petit outil très simple à mettre en œuvre.

 

Tempête émotionnelle : 

 

Après cet événement soudain et imprévisible vous vous sentez déstabilisé émotionnellement. Une tempête tourmente votre corps et votre tête. Vous vous sentez en colère, stressé, angoissé. Parfois des pensées stériles tournent en rond et vous ressassez plusieurs fois la scène sans pour autant trouver un début de solution.

 

Le problème est que vous devez poursuivre votre journée « comme si de rien n’était » ; continuer à enseigner, peut-être à un autre groupe d’élève qui vient d’arriver dans votre classe et qui n’a rien à voir avec l’événement qui vient de se produire. Vous devez retrouver rapidement votre calme et toute votre objectivité pour enseigner sereinement sans que vos élèves ne paient le prix fort de votre moral altéré.

 

L’enseignement est un métier complexe car nous sommes des êtres humains, imparfaits et émotifs qui travaillent POUR et AVEC d’autres êtres humains, qui plus est jeunes et en pleine formation. C’est une lourde responsabilité. C’est passionnant mais difficile.

 

Il vous est certainement déjà arrivé au cours d’une journée d’enseignement d’être confronté à :

  • un groupe d’élèves difficile à gérer
  • à un élève en particulier qui pousse vos nerfs à bout
  • à une agression d’un parent d’élève
  • ou encore une conversation avec un collègue qui tourne mal.

Une (courte) méditation guidée pour refaire surface : 

 

Tout d’abord, pour aller mieux, prenez conscience de votre état émotionnel agité et de votre discours intérieur : « Tiens, je sens que l’événement X m’a particulièrement énervé. J’ai du mal à penser à autre chose et à me calmer. Il serait temps que je prenne soin de moi pour éviter de contaminer le reste de la journée. »

 

Ensuite, isolez-vous. Juste pour quelques minutes. Dans votre salle de classe, dans un coin calme de votre établissement, dans un parc s’il y en a un proche de votre lieu de travail, ou tout simplement aux toilettes.

 

Voici comment faire pour vous extirper de ce mauvais pas : je vous propose d’écouter et de mettre en application une petite méditation guidée. Elle a été conçue et enregistrée par Pascale Picavet psychothérapeute holistique.

Ecoutez-là sur votre smartphone, si possible avec des écouteurs.

 

Méditation de 5 minutes
Méditation de 10 minutes

Voici ce que dit Pascale : « S’il est difficile de se contrôler lors d’une crise d’angoisse, il l’est tout autant de se raisonner ; en posant votre attention sur votre respiration vous allez rapidement sentir votre souffle se réguler et votre corps se détendre. »

Les bienfaits de cette méditation sont les suivants : 

  • Prendre conscience de son souffle comme un pacificateur émotionnel.
  • Accepter ses sentions corporelles, ses émotions inconfortables et ses pensées envahissantes. Le simple fait de s’en rendre compte et de les nommer aide à les calmer.
  • Se détendre immédiatement grâce à la voix de la psychothérapeute et à la musique aux vibrations positives.
  • S’accorder une petite pause pour prendre soin de soi. Cela permet ensuite de mieux s’occuper des élèves qui nous sont confiés.

Mes conseils et mes astuces 

A éviter :

Vouloir espérer la zénitude totale ou l’absence de pensées. Il est impossible de vider son esprit pour ne plus penser. Surtout après une tempête émotionnelle. Vous devez simplement chercher à vous sentir un peu mieux. C’est tout. Ne pas mettre la barre trop haut vous évitera tout sentiment de culpabilité après la méditation. Il ne s’agit pas de faire table rase ou de retrouver un calme absolu. Juste prendre soin de soi et aller un peu mieux. Dans son propre intérêt et celui de son entourage.

 

 

Un conseil pour se simplifier la vie :

Si votre emploi du temps est surchargé ce jour-là et que vous enchaînez cours sur cours, vous n’aurez pas la possibilité de vous isoler 5 ou 10 minutes pour méditer. Je vous conseille alors simplement de faire 10 respirations profondes comme expliqué au début de la vidéo. Là où vous vous trouvez, immédiatement après avoir pris conscience du besoin impérieux de sortir la tempête émotionnelle. 10 respirations, pour aller mieux. C’est tout.

 

Indiquez dans les commentaires si vous avez testé cette méditation d’urgence, dans quelles conditions et quels bénéfices elle vous a apporté.

À très bientôt pour d’autres astuces pour être un prof plus zen et plus heureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *